Allons voir les jardins de notre entourage !

Nous voilà déconfinés depuis lundi, il est donc temps d’aller faire un petit tour au-delà de l’ITEP…

Pendant le confinement, nous ne sommes pas sortis de chez nous ou très peu.

Alors que s’est-il passé autour de nous ?
Vous avez eu des nouvelles des poules, de la serre et du jardin de l’ITEP.
Mais que s’est-il passé dans le jardin de notre entourage ?

Nous avons eu des nouvelles du jardin de Bruno
Des photos du jardin de Jean-Paul
Le jardin de jocelyne
Des photos du jardin d’Adélaïde
Et pour terminer si tu es venu jusque là, voici des nouvelles du jardin de l’itep !

Nouvelles des poules !

Toujours présentes, nous vous donnons des nouvelles des poules!


Et ça y est le sondage proposé le 23 mars pour choisir le prénom des poules est terminé !!!

Les poules ont LEUR PRÉNOM !!!

Nous vous présentons :

RON

DONATELLA

ARTAMIS

HERMIONE

L’ortie… pas si méchante !

Aujourd’hui nous allons sublimer l’ortie.  

L’ortie piquante pousse partout : dans nos potagers, les parcs, les sous-bois, le long des routes de campagne… Si bien que tout le monde la connaît. Et oui on parle bien de la plante mal aimée de nous toutes et tous ! 
Et pourtant l’ortie a de nombreuses vertus. 
Il est plus que temps de réhabiliter cette « mauvaise herbe » et de découvrir tous ses bienfaits ! 
Tout d’abord pour cueillir les orties, il faut bien les identifier.  

L’ortie piquante

L’ortie est la seule plante de notre flore à être couverte de poils urticants.  

Quand tu as trouvé ton petit coin de bonheur, protège-toi.
Au cas où, je te donne l’antidote aux piqûres : frotte des feuilles de plantain pour en appliquer la sève sur la peau.  

Tu peux maintenant couper les tiges

Quand ton contenant est plein, on passe à l’effeuillage. On ne garde que les feuilles non abimées et propres au maximum

Ouf c’est fini. Effeuiller l’ortie est long mais quand c’est fini, c’est chouette ! 
On lave les orties (comme une salade) et hop, place aux différentes recettes.  
Nous allons commencer par :  

Un pesto d’ortie

Pour accompagner des pâtes ou des tartines

Il nous faut : 

  • – 100 g d’ortie 
  • – 25 g de pignons de pin 
  • – 50 g de parmesan 
  • – 4 gousses d’ail 
  • – 10 cl d’huile d’olive 
  • – Jus de citron 
  • – Bouillon de légumes 

Broie les orties, les pignons et les gousses d’ail avec le parmesan, du jus de citron, un peu de bouillon de légumes, du sel et l’huile d’olive dans un robot. 

Et voici le pesto prêt après quelques minutes dans le robot.  

À table !!

Le cake aux orties

Pour ce cake nous prenons la base d’un cake ordinaire.

  • – 10 g de beurre pour le plat 
  • – 180 g de farine 
  • – 100 g de chèvre coupé en dès 
  • – 1 sachet de levure 
  • – 3 œufs 
  • – 80 g d’huile d’olive 
  • – 100 g de lait écrémé 
  • – 200 g de lardons (ou de jambon en dés) 
  • – Poivre et sel 
  • – 100g d’ortie 

Dans une poêle mets les orties

Incorpore ensuite les lardons

Dans un récipient, mélange les oeufs, l’huile d’olive, la farine, la levure et le lait. Mets le fromage de chèvre en dernier

Mets les orties et les lardons dans le récipient et mélange le tout.

Beurre un moule à cake et verse le mélange dans le moule.

Enfourne et laisse cuir environ 40 min à 175 degrés

À table !!

Plantation de salades sous tunnel

Pour une récolte précoce, nous avons semé les première graines de laitue il y a environ 6 semaines. Nous avons choisi la laitue car elle n’est pas très sensible aux basses températures, c’est une variété précoce (mi-mars).

Il est l’heure maintenant de les transplanter dans le jardin et de mettre un tunnel dessus.

1ère étape
Seconde étape

Au tout début de la pousse, les salades doivent bénéficier de beaucoup de lumière et de chaleur.  Ne pas leur fournir les conditions nécessaires ralentira leur croissance

Les soins systématiques se limitent à l’irrigation et l’élimination des mauvaises herbes. Le système racinaire superficiel ne nécessite pas d’arrosage massif. Veillez à ne pas arroser les feuilles, car cela peut entraîner des pourrissements et affaiblissements.

En avant vers la permaculture !

Aujourd’hui, nous allons tenter de semer plusieurs graines dans le même trou et à deux endroits différents. 

On va réaliser ici une association de culture.
On utilise ce terme dans la permaculture. Cette association va nous permettre de mieux occuper l’espace à la verticale, de couvrir le sol et donc d’être moins envahi par les mauvaises herbes, cela va nous faire bénéficier de l’effet protecteur ou/et répulsif de chaque plants. 

Le fait de les faire pousser dans deux endroits différents, va nous permettre de savoir comment fonctionner l’année prochaine. 

Dans le jardin
Dans la serre